Shanghai

Realm

23 mars - 15 juin 2019

Le célèbre artiste portugais Alexandre Farto, plus connu sous le nom de VHILS, est de retour en Chine, pays qui l'inspire particulièrement.  L'artiste portugais frappe à nouveau la ville de Shanghai pour une nouvelle exposition personnelle très attendue à la galerie Danysz, à partir du 23 mars 2019.

 

Entièrement centrée sur les oeuvres créées lors de ses séjours à Pékin et Shanghai, l'exposition "Realm" se veut représentative de la vie et de la population de ces villes. Les oeuvres cherchent à refléter quelque chose de l'essence de ces villes dans ce qu'elle a de plus profond. Malgré la répétition et l'uniformité du matériau utilisé (des plaques de plâtre basiques que l'on trouve sur les chantiers du monde entier), Vhils parvient à donner à chacun de ses portraits sculptés en bas-relief - qu'ils soient contemplatifs ou mystérieux - une vie et une force propres. En les réunissant dans un même espace, il suggère que chacun se nourrit de l'autre et de son environnement pour finalement composer une communauté.

 

Vhils est connu dans le monde entier pour ses portraits sculptés uniques, utilisant les murs des villes comme matière sculpturale. Dans la continuité du travail précurseur de Gordon Matta-Clark, Vhils sculpte les murs pour révéler les souvenirs des vies passées dont ils ont été témoins.

 

Sculptant les façades de vieux immeubles, il réalise des portraits des habitants d'une délicatesse impressionnante, se concentrant sur l'âme humaine et attirant notre attention sur les hommes et les femmes qui composent nos communautés urbaines, questionnant le lien entre eux et ces villes en pleine expansion, souvent synonyme de déshumanisation.

 

En "grattant la surface" des murs de la ville, comme le dit l'artiste lui-même, Vhils dévoile l'histoire des villes. Son langage devient une signature vraiment unique : basé sur une technique de pochoir inversé, Vhils travaille en supprimant les couches au lieu d'en ajouter. Les différentes étapes de construction et d'évolution des bâtiments réapparaissent, de la plus ancienne (en profondeur) à la plus récente (en surface). Cette exposition quasi archéologique de couches de bâtiments révèle une fragilité qui renvoie aussi à celle de l'existence humaine.

 

"Realm" est une exposition unique mettant en vedette l'utilisation d'un seul médium - la technique de sculpture murale en bas-relief qui est la signature de l'auteur. Shanghai est la deuxième destination de cette exposition après sa première présentation au CAFA Art Museum à Pékin, en 2017. Montrant à la fois des portraits et des scènes de rue, "Imprint" nous donne une vision humaniste profonde des villes où l'artiste a créé les pièces. Révélant à quel point il est important pour Vhils de se nourrir de l'environnement sur lequel il réfléchit, l'exposition à la galerie. Danysz présente un ensemble de pièces créées et exposées à Pékin ainsi que de nouvelles oeuvres directement inspirées par la ville de Shanghai et ses habitants, établissant un dialogue entre les deux villes. Construite comme une installation de grande envergure, semblable à un musée, l'exposition offre une expérience immersive au visiteur qui peut se promener dans ce labyrinthe.

 

Par l'utilisation de multiples techniques et supports (papier, métal, béton, bois, polystyrène et vidéo, entre autres), les oeuvres de Vhils interrogent la condition humaine à l'époque des mégalopoles, l'interdépendance entre les hommes et leur environnement, le passage du temps.

 

Avec l'aspiration de l'artiste à humaniser le paysage urbain, l'exposition cherche à nous faire réfléchir sur la condition humaine actuelle face à la complexité entropique de la ville. "Realm" est donc à la fois un regard analytique posé sur les caractéristiques de la vie urbaine contemporaine et un geste humaniste mettant en évidence la transformation identitaire au coeur de ce nouveau chapitre du développement humain.