En comunidad, 2018

En comunidad, 2018
Acier, peinture
78 x 26 x 82 cm
Comunidad El dorado 04, 2019

Comunidad El dorado 04, 2019
Tower
Acier au carbonne, argent et peinture
28 x 28 x 94 cm
Comunidad El dorado 03, 2019

Comunidad El dorado 03, 2019
Towers
Acier au carbonne, argent et peinture
23 x 28 x 92 cm
Protegidos

Protegidos
Acier au carbonne, argent et peinture
80 x 48 x 200 cm
Floating favelas V, 2019

Floating favelas V, 2019
Acier au carbonne, argent et peinture
44 x 28 x 64 cm
Infinito III, 2019

Infinito III, 2019
Acier au carbonne, argent et peinture.
54 x 22 x 58 cm
Comunidad El dorado 05, 2019

Comunidad El dorado 05, 2019
Tower
Acier au carbonne, argent et peinture
28 x 28 x 80 cm
Subir o bajar I, 2019

Subir o bajar I, 2019
Acier au carbonne, argent et peinture.
47 x 19 x 64 cm

David Moreno, Sculpture courtesy Danysz gallery

David Moreno, Sculpture courtesy Danysz gallery

David Moreno, Sculpture courtesy Danysz gallery

David Moreno, Sculpture courtesy Danysz gallery

David Moreno, Sculpture courtesy Danysz gallery

David Moreno construit dans ses sculptures des architectures imaginaires. Contempler ses pièces, c'est s'y perdre. À l'expérience esthétique, il faut ajouter l'expérience réflexive. Les architectures de Moreno nous parlent des relations humaines: les liens que nous établissons, les interconnexions, les flux d'énergie, d'amour ou de pouvoir entre les hommes. Moreno voit nos liens, affiliations et phobies à travers ses lignes minces qui nous unissent aux autres ou à nous-mêmes. Mais ce n?est que mon interprétation, chacun trouvera sa propre signification pour ces cordes de piano, souples mais fortes, reliant les éléments entre eux. Son travail est méticuleux: chaque ligne est soudée avec une pointe de fil d'argent. Point par point, précisément comme les connexions humaines sont construites. Bien que la mienne ne soit pas une interprétation capricieuse, les titres de ses ?uvres nous guident dans ce sens: entre les uns et les autres, nous allons de l?un à l?autre, ensemble ou du plus petit au plus grand, pour ne citer que quelques exemples.

David Moreno explore de nouveaux territoires. D'une part, l'expérimentation de la couleur ajoute une autre dimension à sa sculpture. D?autre part, il va un peu plus loin dans la construction d'espaces imaginaires. Dans une de ses nouvelles séries, Connexion de cathédrale, la maison disparaît et à sa place apparaissent les escaliers et les portiques romanes. Les liens souples sont remplacés par des marches rigides. La relation en est une autre. Les descentes et les ascensions peuvent avoir de multiples interprétations: de l'expérience mystique aux structures de pouvoir.

On pourrait dire que ses espaces, ces petites maisons dessinées dans les airs avec des cordes de piano et des tiges d'acier, sont des espaces qui nous représentent, avec lesquels nous pouvons nous identifier. Nous sommes à l'intérieur de la maison et nous sommes la maison en même temps: l'habité devient habitant.

 

Pour plus d'information sur l'artiste et les œuvres disponibles : cliquez ici