Rising Skyscraper, 2018

Rising Skyscraper, 2018
acrylique sur toile
60 x 110 cm
Sage in the Mountain, 2018

Sage in the Mountain, 2018
bombe aérosol et acrylique sur toile
120 x 120 cm
Symphony, 2018

Symphony, 2018
acrylique sur toile
110 x 70 cm
Endless, 2018

Endless, 2018
acrylique sur toile
70 x 70 cm
Confrontation, 2018

Confrontation, 2018
acrylique sur toile
60 x 60 cm
Pierce the Air, 2017

Pierce the Air, 2017
encre sur papier
48 x 96 cm
Encadrement : 68 x 116 cm

Dès l’âge de 6 ans, Chen Yingjie pratique la peinture traditionnelle chinoise sous l’influence de son père. Cette expérience lui sert aujourd’hui de base solide dans son travail artistique. Il s’inspire des grands maîtres de la peinture à l’encre, tels que Wu Guanzhong ou Zhang Daqian. Ses séjours à Singapour lui ont permis d’entrer en contact avec le street art occidental — le graffiti.


Pour Chen Yingjie, le graffiti est une performance combinant la sensation, la force et la vitesse. Au fil de ses expérimentations, l’artiste apprend à maitriser la technique du « splash-ink » (peinture à l’encre pulvérisée). Après plusieurs années de pratique, il atteint un réel niveau de perfection dans la pratique de cette technique.


Chen Yingjie ne cesse d’innover, il renouvelle sans cesse ses médiums peignant sur papier, sur toile autant que sur les murs, ou même sur une voiture. L’artiste fait face à de nouveaux challenges selon les supports qu’il expérimente et l’espace qu’il investit. Par l’expérience acquise aux fils des ans, Chen Yingjie atteint une virtuosité remarquable dont témoigne la précision de son trait et le détail de sa peinture.


Plus connu sous le nom de Hua Tunan, il est né en 1991 à Foshan (Canton) en Chine.  Il a fait ses études à Raffles College of Higher Education à Singapour en 2010 et il vit et travaille maintenant à Shunde (Foshan, Chine). Focalisant sa pratique sur des techniques traditionnelles comme l’encre sur papier, la peinture à huile sur toile et la fresque monumentale, il mêle la peinture classique chinoise avec l’art de graffiti venant de l’Occident. Au travers de différents médiums et sur des supports variés, Hua Tunan met l’accent sur la relation entre la peinture à l’encre orientale et le street art occidental. L’artiste réussit alors à inventer un style unique et complètement nouveau dans l’univers du street art graffiti. Le magazine américaine Complex, l’a sélectionné comme l’un des « vingt-cinq artistes de l’art contemporain chinois qu’il faut connaître ».


Pour plus d'information sur l'artiste et les œuvres disponibles : cliquez ici