Stay With Me, 2014

Stay With Me, 2014
Acrylique, sérigraphie, bombe aérosol, tissus vintages et cuivre sur bois
82,5 x 108 x 7,6 cm
Almost Alone, Truth and Lies, 2016

Almost Alone, Truth and Lies, 2016
Acrylique, aérosol, encre sérigraphiée et tissu sur bois, bois sculpté, châssis en acier
213 x 164 x 8 cm
Bright Future, Perils, 2015, 2015

Bright Future, Perils, 2015, 2015
Acrylique et encre sérigraphiée sur blocs de bois, châssis en acier
63,5 x 94 x 7,4 cm
Fantasy Island, 2016

Fantasy Island, 2016
scultpure en marbre
hauteur : 123 cm
Coolest Fears Within, 2013

Coolest Fears Within, 2013
Acrylique, Cuivre sur bois, Encre sérigraphique, Cadre acier
243 x 243 x 8 cm
Sweets de la FAILE, 2015

Sweets de la FAILE, 2015
Acrylique, encre sérigraphique et peinture aerosol sur papier
127 x 145 cm
Lost in a wonderland, 2016

Lost in a wonderland, 2016
Acrylique, et Encre sérigraphique sur toile - original variant of 2
168 x 223.5 cm
Fantasy Island escape, 2016

Fantasy Island escape, 2016
Acrylique, et Encre sérigraphique sur toile - original variant of 2
168 x 223.5 cm
Held : study in blue, 2013

Held : study in blue, 2013
Acrylique, et Encre sérigraphique sur toile - original variant of 2
157 x 216 cm
000 PPR, 2015

000 PPR, 2015
Acrylique,encre sérigraphique et bombe aérosol sur papier
127 x 96.5 cm
My Life Currents, 2016

My Life Currents, 2016
Acrylique,bombe aerosole, encre sérigraphique sur bois
73.66 x 138 x 5 cm
STRONG legends, 2016

STRONG legends, 2016
Acrylique, et Encre sérigraphique, et bombe aerosole sur bois
137 x 74 x 5.7 cm
Surgere Supra Bestias NYC, 2012

Surgere Supra Bestias NYC, 2012
Encre sérigraphique sur papier, ed 500
86 x 106 cm
Strange Encounters, 2007

Strange Encounters, 2007
Acrylique et encre sérigraphique sur papier, edition of 121
58 x 77.5 cm
The Right ones, Happens Everyday, 2014

The Right ones, Happens Everyday, 2014
Encre sérigraphique sur papier, éditopn de 450
60.9 x 71.1 cm
FAILE Will Find You, 2014

FAILE Will Find You, 2014
Acrylique, sérigraphie, bombe aérosol, tissus vintage, cuivre, bois, châssis en acier
123,2 x 123,2 x 7,2
Birds of a Feather, 2017

Birds of a Feather, 2017
Acrylique et lithographie sur bois
121.67 x 182.38 x 4.15 cm

FAILE à l'atelier

FAILE à l'atelier

Vue de l'atelier

FAILE est un duo d?artistes basé à Brooklyn qui se compose de Patrick McNeil et Patrick Miller, amis d?enfance et complices artistiques dès le lycée.

Le nom FAILE est un anagramme du nom de leur premier projet "A life". « ALIFE » devient « FAILE » et l?anagramme traduit déjà l?importance du mot et des jeux dont il est porteur au sein de leur démarche qui combine volontiers textes et images. Le choix d?un terme à connotation négative (« fail(e) » signifie échec), introduit la part de risque assumée par un duo qui préfère la spontanéité à la perfection.

 

Depuis la création du groupe en 1999, FAILE est connu pour la pluralité des supports qu?il utilise qui vont de la palette recyclée à la toile tendue sur châssis en passant par le jeu de cubes pour enfants ou encore le textile. Peinture, sérigraphie, céramique, gravure sur métal ou sur bois, figurent, entre autres, parmi les techniques que FAILE retient, effaçant au passage une distinction trop nette et artificielle entre arts plastiques et arts appliqués.

 

Leurs oeuvres se caractérisent par des compositions fragmentées où se côtoient des éléments figuratifs, des moments purement abstraits, ainsi que des mots ou statements aux typographies soignées. Ces ?uvres plurielles attestent de la curiosité des artistes pour une iconographie qui fait volontiers des allers-retours entre les années 1950 et l?époque. Au fil de leurs productions se lit une critique toujours vive du consumérisme et de l?intrusion du religieux dans les médias notamment, ainsi qu?un regard sur la modernité et un goût pour les micro-fictions, développées en une image parfois complétée de quelques mots.

Alors que la peinture et la gravure restent au centre de leur approche, FAILE a fait évoluer, au cours de la dernière décennie, ses techniques et ses manières pour développer un langage visuel toujours plus nourri qui met à mal la frontière entre « haute » et « basse » culture.

 

FAILE a exposé dans plusieurs institutions internationales de premier plan, faisant le lien entre l?institution muséale et l?intervention spontanée dans l?espace public. Cela signifie parfois donner à son travail de « rue » une échelle monumentale, comme lorsque le duo réalise de gigantesques peintures sur les façades de la Tate Modern en 2008 ou sur des bâtiments de dix étages à Manille ou à Vienne.

Des sculptures monumentales aux flippers, des roues kaléidoscopiques installées à Manhattan en passant par des projets revisitant le bois, FAILE explore sans cesse de nouvelles formes d?expressions visuelles ainsi que de nouvelles manières d?intervenir.

 

Pour plus d'information sur l'artiste et les œuvres disponibles : cliquez ici